La pédagogie Freinet et Montessori

A la découverte de la pédagogie Montessori et la pédagogie Freinet

Afin de permettre aux enfants de pouvoir assimiler facilement ce qu’ils apprennent, plusieurs méthodes d’enseignement ont été mises en place. Notons que tous les enfants n’ont pas la même rapidité à comprendre ce qui s’enseigne et il est clair qu’on ne peut pas séparer ceux qui assimilent vite de ceux qui ont un peu de mal à le faire,  dans une salle de classe. Alors il est judicieux de trouver la bonne méthode qui  arrangerait tout le monde pour de bons résultats en fin d’année. C’est dans ce but qu’est née la pédagogie Montessori  et celle de Freinet. Étudions chacune de ses méthodes et voyons en quoi elles sont différentes.

La pédagogie Freinet

Il s’agit d’une méthode de travail élaborée par le couple Célestin FREINET, qui est axé sur les grandes lignes telles que : le libre cours à l’expression des enfants (dessins libres et textes libres), la prise de décision en groupe pour les questions de la bonne marche de la classe, le journal scolaire, et la correspondance entre les classes. Pour cette méthode, l’expérience constitue le noyau, la source de tout apprentissage. Pour se faire, l’instituteur doit mettre à la disposition de ses apprenants, tout le matériel et l’espace  nécessaire pour qu’ils puissent réaliser eux même leurs propres expériences. Ce n’est donc pas pour rien que l’expression « l’expérience est pédagogue » est vérifié. Au fur et à mesure que l’enfant progresse dans son expérience, un esprit de remise en cause nait également chez lui ; ce qui l’amène à être plus efficace et productif.

Les maitres étaient considérés comme des autorités dont les enfants avaient constamment peur. Mais dans la pédagogie Freinet, ces derniers sont mis au même niveau que les apprenants. Pas pour qu’on leur manque de respect mais pour permettre aux enfants de facilement s’exprimer et échanger ; raison pour laquelle des échanges matinaux entre enseignants et apprenants ont été instaurés. Il ne s’agit plus du fait que les enseignants viennent déverser ceux qu’ils savent pour que les enfants l’assimilent. Non !!! Grâce aux divers questionnaires d’enquêtes, les enfants ont la possibilité d’aller faire leur propre recherche et une fois en classe, ils débattent de leur trouvaille ensemble avec le maitre et une fois sur la même longueur d’onde, la leçon peut être bouclée, et être considérée comme assimilée.

Grâce à la méthode de Freinet, les enfants organisent eux même leur programmation. C’est-à-dire qu’ils tracent eux même leur plan de travail en fonction de ce qu’ils pensent avantageux pour eux sans pour autant négliger les autres activités à faire. Rien ne leur ai imposé. De plus, Freinet a instauré une nouvelle manière d’évaluer les enfants à la fin. Il s’agit des brevets de spécialités, qui consistent à proposer des évaluations partielles et ponctuelles tout au long de l’année scolaire.

En résumé, la pédagogie Freinet, met en valeur l’apprenant ; laissant ce dernier apprendre de lui-même en laissant libre cours à ses expressions. En mettant fin au mythe du professeur autoritaire, les enfants s’ouvrent facilement à l’apprentissage. Cette méthode est utilisée dans plusieurs écoles maternelles et primaires. On rencontre également quelques enseignants qui mettent en pratique cette méthode dans le secondaire.

La pédagogie Montessori

Il s’agit d’une méthode de travail basée sur les sens de l’apprenant. Cette pédagogie consiste à créer un milieu favorable à l’épanouissement de l’enfant. Grâce à son étude sur les enfants malades, le docteur Maria Montessori a pu élaborer en 1907, une technique d’enseignement et d’apprentissage facilitant l’assimilation des enfants. Cette méthode est plus adaptée aux enfants de la maternelle car c’est à ces âges qu’ils développent beaucoup de leur sens.

Afin de permettre à l’enfant d’apprendre de façon sensorielle, un matériel bien défini constitué d’objets variés est mis à sa disposition. Grâce à ce matériel, l’enfant pourra distinguer, et préciser le concret de l’abstrait. La particularité de cet équipement est qu’il permet à l’enfant de se développer naturellement sans forcing, et respecte les périodes clés ou sensibles de ce dernier. Cet équipement fait ressortir certains points chez l’enfant qui l’utilise

D’abord, il permet à l’enfant de savoir ce que sait que l’ordre car il pourra ranger et trier son matériel après l’avoir utilisé. Son sens de raisonnement est donc mis en exercice sur ce point. Ensuite l’enfant pourra nommer de façon volontaire ce qu’il touche ; l’usage de son langage est aussi sollicité. En s’amusant avec ces objets, il développe au même moment sa capacité à coordonner ses mouvements (les mains, les pieds et tout ce qui va avec).

Contrairement à la méthode Freinet, l’enfant n’a pas forcément besoin de la présence de son enseignant pour continuer à apprendre. Grâce aux divers objets du matériel de Montessori, l’enfant sera motiver d’apprendre à chaque fois car il profitera pour s’amuser. On peut donc être tenté de dire que la méthode Montessori consiste à faire apprendre à l’enfant pendant qu’il s’amuse. Dame Maria est persuadée que cette méthode va conserver la spontanéité des enfants et faciliter le développement de ses capacités. L’enfant doit lui-même faire ressortir sa personnalité tout en développant ses fonctions intellectuelles. L’enseignant doit pouvoir encourager les apprenants à prendre des initiatives.

Pour que cela soit une réalité, l’enseignant doit souvent se mettre en retrait pour observer l’enfant. En effet, après lui avoir montré comment les choses se font, le maitre doit à présent  laisser l’enfant arriver à reproduire les mêmes choses que ce qui lui a été montré. En cas d’échec, laissez le faire jusqu’à ce qu’il y arrive ; cela lui permet de s’auto corriger. En plus le fait de ne pas intervenir à chaque échec permettra à l’enfant de ne pas perdre confiance en lui-même et lui donnera l’envie de persévérer jusqu’à avoir le bon résultat.

On peut alors retenir que la pédagogie Montessori, utilise un matériel sensoriel avec des couleurs, des objets et autres dispositifs pour éveiller progressivement les différentes capacités de l’enfant. Cette méthode sans pression a bien fait ses preuves jusqu’à ce jour.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *