Rudolf Steiner ou montessori ?

Montessori ou Steiner ? Les différences entre ces deux méthodes d’écoles alternatives

L’école est un lieu où plusieurs connaissances se développent au travers d’un enseignement bien élaboré et suivi à la règle. Ailleurs comme en France, on note la présence de plusieurs types d’écoles dont les écoles dites « alternatives ».

Ces écoles alternatives sont souvent de type Freinet, Montessori, Decroly ou encore Steiner. Ces types d’écoles séduisent également abondamment les parents des apprenants. En effet, l’approche pédagogique employée dans ces écoles diffère de celle de l’éducation nationale. Cette pédagogie appréciée de plusieurs personnes a fait ses preuves. Par ailleurs, la plupart des écoles alternatives sont « hors contrat ».

Dans cet article, deux écoles alternatives seront opposées de par leur principe et leur méthode d’enseignement. Il s’agit des écoles Montessori et des écoles Steiner. En effet, la méthode utilisée pour l’enseignement est très importante dans l’assimilation des cours par les apprenants.

Pour ce faire, des études scientifiques ont été menées d’une part sur les neurosciences et d’autres parts sur les pédagogies alternatives. Ces recherches ont montré des résultats très intéressants qui interpellent les éducateurs. En ce que les méthodes d’apprentissage personnalisées permettent aux élèves de donner de meilleurs résultats tout en donnant le meilleur d’eux-mêmes. De même, d’autres études scientifiques, ont prouvé que les cours magistraux ne conviennent pas à tous les élèves.

En effet, tous les élèves d’une même classe n’ont pas les mêmes niveaux d’assimilation et de compréhension des cours. Ainsi, pour mettre chacun en face de ses responsabilités, les méthodes personnalisées apparaissent comme une nécessité. Ce qui permet à chaque élève de se donner pleinement mais également à l’enseignant d’avoir une idée précise du niveau de chaque élève et de développer des outils personnalisés.

Par ailleurs, avec la personnalisation des méthodes, l’enseignant arrive à couvrir un tant soit peu les lacunes de chaque élève. La meilleure méthode qui sort du lot est incontestablement  la méthode d’enseignement individualisée de l’enseignement.

Qu’est-ce qu’une école « sous contrat » ?

Dans l’enseignement, on distingue deux types d’écoles. Outre les écoles dites « hors contrat », on rencontre également les écoles « sous contrat ». Ces types d’écoles sont pour la plupart des établissements privés. En effet, une école sous contrat est un établissement privé qui est en partenariat avec l’éducation nationale.

Cette école présente ainsi un programme dont l’enseignement suit les règles établies par l’éducation nationale. Ces écoles sous contrat avec l’Etat bénéficient en retour des subventions de cette institution. Ces subventions permettent en effet à ces établissements privés sous contrat avec l’Etat d’assurer leur fonctionnement mais également de rémunérer les enseignants. Par contre, les écoles privées dites « hors contrat » ne bénéficient d’aucune subvention de la part de l’Etat.

Ce sont des établissements privés au sens de la loi. En effet, ces établissements jouissent d’une liberté en matière de pédagogie et d’enseignement. En définitif, ce sont des entreprises privées car agissant comme telles. Ils sont donc complètement indépendants par rapport au projet pédagogique fournis par l’éducation nationale. Par ailleurs, il est nécessaire de savoir néanmoins que ces écoles dites « hors contrat » exécutent les programmes officiels. Bien qu’étant des établissements privés, ils ne sauraient dérober à cette règle. L’enseignement prôné est donc conforme à celui de la République et va dans la ligne droite des lois de la République.

Cependant, la spécificité réside surtout dans le recrutement et la rémunération des enseignants. Ces écoles hors contrats  sont chargées elles-mêmes du recrutement de leurs enseignants sur des bases établies par ces dernières mais également de la rémunération de ces derniers. En France, on dénombre dans l’éducation, un peu moins de 2000 établissements dits « hors contrat » dans l’enseignement primaire et supérieur.  Par ailleurs, la plupart des établissements hors contrat en France s’inscrivent dans l’enseignement supérieur.

Cependant, environ 180 établissements primaires dits « hors contrat » sont dénombrés contre 190 écoles pour l’enseignement secondaire. Mais il apparait judicieux de savoir que l’enseignement diffère du type d’établissements hors contrat fréquenté. Ainsi, l’enseignement dans les écoles hors contrat du primaire et secondaire de type Faure, Steiner, Montessori ou autres est sujet à une méthode pédagogie personnalisée et reflète également la personnalité de celui qui a créé l’école. Ces écoles présentent une grande diversité car elles ne répondent pas aux mêmes besoins.

Les principes fondamentaux de chaque méthode

Comme mentionné précédemment, les méthodes pédagogiques diffèrent d’une école à une autre. Ainsi, chaque méthode proposée requiert des principes fondamentaux bien établis. Pour permettre en effet, une comparaison adéquate entre les écoles que sont par exemple les écoles Montessori et les écoles Steiner, il est important de présenter les principes fondamentaux relatifs à chaque méthode.

Les écoles Montessori

En France, les établissements de type Montessori sont au nombre de 130. Ces établissements sont pour la plupart des écoles hors contrat. Les écoles Montessori dans ce pays sont principalement dans les secteurs d’enseignement maternel et primaire. En effet, pour être enseignant dans les écoles Montessori, il faut être titulaire et détenteur du diplôme d’éducateur AMI (Association Montessori Internationale).

C’est un diplôme spécial dédié à ce type d’enseignement. Contrairement aux autres types d’enseignement ou écoles classiques, on observe un mélange des enfants suivant une catégorisation selon l’âge. Tout mis en place ici afin de respecter le rythme de travail de chaque enfant. Ainsi, la pédagogie des écoles Montessori est basée sur des observations et sur des conclusions d’une part. D’autres parts, elle prend en compte la méthode d’enseignement développée par une femme médecin italienne du nom de Maria Montessori.

Ces types d’écoles misent aussi sur une approche individualisée. En effet, les écoles Montessori enseignent sur la base d’une pédagogie personnalisée qui permet de favoriser l’éveil sensoriel des enfants. Dans ces écoles, une place de choix est accordée à la manipulation et à l’expérimentation. Les écoles Montessori détectent les périodes de grande écoute où les enfants sont plus sensibles à l’éducation reçue et aptes à apprendre. Cette stratégie permet en effet d’avoir de meilleurs résultats sur tous les plans.

De plus, ces écoles permettent aux enfants d’acquérir rapidement de l’autonomie et de prendre eux-mêmes de meilleures décisions sans aucune aide. Outre cela, la confiance en soi est une réalité dans les écoles Montessori. Les écoles prônent une formation de l’homme par lui-même. Elle se charge donc de donner une base solide aux apprenants pour cet objectif.

Les écoles Steiner-Waldorf

En ce qui concerne les écoles Steiner-Waldorf, Il en existe une vingtaine en France. Parmi ces écoles, six d’entre elles possèdent un niveau collège–lycée. Les écoles Steiner-Waldorf proposent un enseignement axé sur la pensée de Rudolf Steiner. Donc, cette école tient son nom de ce philosophe autrichien qui est également le fondateur de l’anthroposophie. Ici, un accent particulier est mis sur les activités créatives. Ces activités sont par exemple la musique, le dessin, le jardinage et bien d’autres activités. De plus, les langues sont très importantes dans ces écoles.

En effet, les enfants étudient déjà deux langues vivantes à partir du CP.  A la fin du secondaire, ces enfants se voient offrir des stages de découverte du monde professionnel afin de mieux s’imprégner de ce monde. Les écoles Steiner-Waldorf présentent une particularité exceptionnelle qui sort vraiment de l’ordinaire. En effet, aucune note n’est délivrée aux enfants. Ce qui intéresse plus les concepteurs de cette école c’est l’épanouissement des enfants, l’autonomie et la relation que les enfants entretiennent avec les autres. Par ailleurs il est nécessaire de présenter quelques notions sur cette discipline qu’est l’anthroposophie sur laquelle se basent les écoles Steiner-Waldorf.

Comme déjà présenté, le concept d’anthroposophie est créé par le philosophe Rudolf Steiner. Le monde prôné par l’anthroposophie est de type humaniste avec une intégration non seulement des dimensions matérielles mais aussi des dimensions spirituelles de l’individu. Pour ce faire, des outils pratiques et concrets sont mis à la disposition des enseignants notamment en matière d’éducation des enfants.

Les similitudes entre les écoles Steiner et Montessori

Bien que les méthodes pédagogiques employées par ces deux écoles soient différentes, elles présentent néanmoins, des aspects communs. En effet, ces deux méthodes d’enseignement ont connu des succès dans le monde entier avec une expérience avérée. De plus, les travaux qui ont abouti à l’élaboration de ces méthodes pédagogiques ont été l’œuvre de professionnels compétents.

On peut ajouter sans se tromper que les précurseurs de ces méthodes que sont Montessori et Steiner adorent les enfants non seulement en tant qu’individu mais aussi en tant qu’être créatif et spirituel. Pour ce faire, un accent mis sur une éducation holistique. Les enfants sont donc surveiller sur les plans mental, spirituel, psychologique et physique. Aussi, au sein de ces écoles, les enfants étudient sans stress de la vie courante.

Par ailleurs, on note une limite dans l’utilisation des technologies nouvelles que sont l’ordinateur ou encore la télévision. Le respect de la nature et de l’environnement naturel sont des points cruciaux de ces méthodes d’éducation. Ainsi, les enfants sont connectés avec la nature et également aux matériaux d’origine naturelle. Les besoins des enfants sont donc au cœur de ces méthodes pédagogiques. Et, les activités créations et artistiques font partie du quotidien des enfants afin de développement tout leur potentiel artistique et créatif. Mais des différences sont aussi à noter au niveau de ces deux méthodes d’éducation pédagogiques.

Les principales différences entre les écoles Steiner-Waldorf et Montessori

Les programmes et les contenus

Au niveau des écoles Steiner, on note une absence d’enseignement formelle avant l’âge de 7 ans. Cependant, les petits enfants sont conviés à des fêtes ou prendre au niveau des contes et imaginaires. En ce qui concerne l’enseignement, les leçons sont dispensées de façon orale. Pendant ce temps, les écoles Montessori font profiter aux enfants dans un premier temps des matériaux de la vie courante. Par la suite, les matières académiques sont données.

La méthode d’enseignement

Dans les écoles Steiner, le maître joue un rôle prépondérant en étant dans un rôle traditionnel et les activités au niveau du jardin sont dirigées par adulte qui se présente comme un leader. De plus, les leçons sont données aux enfants de façon individuelle Contrairement aux écoles Montessori où tout le monde est mélangé sans distinction d d’âge. Par ailleurs, ici, les plus grands sont invités à apporter un appui aux plus petits. Au cœur des enseignements, l’art occupe une place de choix.

Jeu et travail

Au sein de l’école Steiner-Waldorf, les concepts de jeu et fantaisie sont les plus utilisés tandis qu’au niveau de l’école Montessori, c’est le travail qui est l’expression employée

L’éducation est la pièce maîtresse de la bonne conduite des enfants au sein du monde. Il est donc nécessaire de choisir la meilleure école adaptée à ces enfants.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *