Faut-il faire croire aux enfants que le père noel existe ?

Peut-on laisser les enfants croire au mythe du Père Noël ?

Chaque année, à l’approche des fêtes de Noël, l’histoire du Père Noël revient sur le tapis. Dans les livres, à la télé et sur les magnifiques décorations qui envahissent les habitations et les grands magasins, le vieil homme à la barbe blanche est omniprésent. Le mythe autour de lui émerveille tant les enfants. Or, tous les parents savent bien qu’il n’existe pas. La question qui se pose est : faut-il les laisser y croire ou doit-on leur dire la vérité ?

L’avis de Maria Montessori

Fondatrice de la pédagogie Montessori, Maria Montessori a donné son avis à propos du Père Noël. A travers ses divers écrits, elle a bien fait savoir que le barbu en habit rouge  n’est autre qu’un personnage inventé, le fruit de l’imagination des êtres humains. En quoi le fait de croire en lui peut-il être bénéfique pour les enfants ?

Il ne faut pas oublier que le but de Maria Montessori à travers sa méthode pédagogique, c’est de pousser les petits à développer leur imagination. Or, pour ces derniers, le Père Noël n’est pas une personne imaginaire. Ils croient qu’il existe réellement. Du coup, Maria Montessori se demande si les adultes oeuvrent à instaurer cette crédulité chez les enfants dans le but de se divertir encore plus durant les  fêtes de Noël.

L’opinion des enfants à propos du Père Noël

Souvent, les gens associent le Père Noël à la « magie de Noël ». Or, ce n’est pas le cas. Qu’est-ce qu’ils en pensent les enfants ? En fait, ils sont nombreux à avoir peur de ce vieux monsieur barbu vêtu de rouge, portant un gros ventre, qui pénètre chez eux pour distribuer des cadeaux.

Bien avant la veille de Noël, les parents parlent du Père Noël et de ses jolis présents. Ils vont même jusqu’à faire croire à leur progéniture que s’ils ne se comportent pas bien, ils ne recevront pas la visite du généreux visiteur qui vient tout droit du Pôle Nord. Ce qu’ils ne savent pas, c’est qu’ils mettent le Père Noël à la place d’un juge pour enfants.

Le meilleur compromis

Pour information, les enfants de moins de 5 ans ont du mal à faire la différence entre la réalité et l’imagination. Or, c’est à cet âge qu’ils apprennent tout sur le mythe du Père Noël. Cela soulève un certain nombre de questions auxquelles, les parents doivent se pencher. L’une d’entre elles est : pourquoi ne pas laisser les petits imaginer leurs propres mythes lorsqu’ils seront en âge de le faire?

En outre, quoi que les parents disent, faire croire aux enfants l’existence du Père Noël revient à leur mentir. Que devient alors la confiance aveugle que les petits ont envers leur père et leur mère? Il faut aussi parler des parents qui se servent de la visite du Père Noël pour encourager leurs bambins à bien se conduire. Leur façon d’agir est-elle appropriée ? Ne serait-ce pas une simple incapacité d’assumer leur responsabilité  qui est de bien éduquer leurs enfants ? Pour finir, qu’adviendra-t-il du petit qui a longtemps cru au Père Noël ? En effet, un jour où l’autre, il finira par découvrir la vérité. Il pourrait subir la moquerie de ses amis.

Alors, doit-on faire croire aux enfants l’existence du Père Noël? En fait, la décision finale revient aux parents. Par ailleurs, cela peut être un moyen de développer la confiance des enfants. Cependant, il ne faut pas trop profiter de leur naïveté. L’idéal serait donc de parler du Père Noël avec une once de réalité. Cela revient à dire qu’il est fondé sur une histoire.

Vidéo : LE PÈRE NOËL N’EXISTE PAS ! – Pédagogie Montessori

J’ai trouvé cette vidéo sur YouTube qui parle du père Noel et de la pédagogie Montessori.

3 réflexions au sujet de « Peut-on laisser les enfants croire au mythe du Père Noël ? »

  1. On a jamais fait croire au père Noel ici, ce sont les présents offert de la part de maman, papa, mamie etc…
    Ça ne m’empêche pas d’adorer cette période de fête, tous les films et toutes les musiques associées.
    J aime le folklore, l’idée de se retrouver pour un repas et de partager quelques heures Mais ça s’arrête là, Pas de mensonges pas, D’histoires

  2. Ici nous sommes transparents. Ça m’a bien blessé quand j’ai appris que c’était un mensonge et je ne vais pas faire vivre à mes enfants. Par contre en ce moment le grand a envie d’y croire donc on le laisse mais s’il nous demande on répond par la vérité

  3. Moi je ne lui mens pas, je lui explique que chacun a ses croyances. Certains croient en dieux, d’autres non, certains croient au père noël et autres aussi ou non. Elle a des amis qui n’y croient pas mais elle veut y croire dur comme fer. Elle n’a pas encore 5 ans mais a choisit d’y croire car elle l’a vu plusieurs fois même si je lui avais dit que c’était des déguisements. Je pense qu’ils faut les laisser faire comme ils le souhaitent. On oblige personne à croire ou non en ce qui concerne les religions et les gens ne pensent pas mentir lorsqu’ils disent que dieu existe, alors pourquoi se poser tant de question pour le père Noël. Après tout, il faut écouter notre coeur, c’est ça la croyance : croire en ce que l’on ne peut pas voir et expliquer et c’est ce qui rend les choses encore plus belles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *